Promenades

Ces promenades ont en commun de permettre la découverte d’îlots de nature intense à proximité de lieux très habités et, pour certaines, de routes à grand trafic. Elles illustrent la richesse de nos paysages où se côtoient les témoins du passé et les empreintes de la société actuelle. Toutes ces promenades sont balisées et elles peuvent se poursuivre, pour ceux qui le souhaitent, au-delà des limites communales.

Durée : 1h45 Pont-Butin – Le Lignon

1h45 Moulin des Evaux – Vernier

Depuis le Pont de Saint-Georges (arrêt TPG) le sentier monte d’emblée dans le bois de la Bâtie et rejoint le café de la Bâtie. Un chemin goudronné poursuit l’itinéraire au-dessus du tunnel CFF le long des falaises de la rive gauche du Rhône. En moins de 45 minutes, vous aurez rejoint le Pont-Butin où passent plusieurs lignes TPG. De là, vous pouvez poursuivre la balade en direction du Lignon, en prenant à droite le chemin qui descend sous l’arche et passe par la campagne onésienne sous le domaine des Evaux jusqu’à la passerelle du Lignon qui enjambe le Rhône. Ceux qui souhaitent prolonger leur promenade peuvent continuer en direction de Chèvres, emprunter sa passerelle et rejoindre Vernier où des lignes TPG ramènent en ville.

http://www.lancy.ch/sites/default/files/contenu/agenda21/offres_lanceens/img_rhone.jpg

     

    La superficie des milieux naturels précieux d'un point de vue écologique est toujours en diminution en Suisse. De même, la qualité de ces biotopes continue de se dégrader.
    Au cours des dernières décennies, 90 % des zones alluviales ont disparu, souvent en raison du manque de dynamique naturelle des eaux et environ neuf rivières et fleuves sur dix sont corrigés, endigués ou ne s’écoulent plus d’une manière naturelle.
    Par ailleurs, 40 % des espèces animales évaluées en Suisse figurent sur une liste rouge. Les classes les plus touchées sont les reptiles et les batraciens, car ils ne disposent plus d'habitats appropriés.
    La protection et la gestion des ressources en eau des bassins hydrologiques, des rivières, des lacs et des nappes phréatiques sont donc primordiales.

    Pour le Rhône, la traversée de notre canton ne représente qu’une infime partie de son long parcours le conduisant des Alpes à la Camargue au sud de la France. Pourtant nous l’utilisons intensivement : pour tirer de l’énergie électrique, comme voie de navigation ou encore comme lieu de détente et de promenade. Ses rives sont protégées par une loi cantonale depuis 1989 et également par la Convention Ramsar, relative aux zones humides d’importance internationale. La navigation y est très limitée.

    Les perturbations engendrées (rejets de STEP, barrages, modulations de débits, vidanges périodiques, circulation des barges à ordures, etc.) sont partiellement compensées par des mesures de revalorisation, telles que: restauration et renaturation du lit et des berges, lutte contre l’érosion et la déstabilisation des berges (plantation de saulaie), (re)création de milieux naturels annexes (par ex. création de la réserve biologique forestière des Teppes de Verbois), aménagement de passes à poissons et de frayères pour favoriser la circulation et la reproduction de la faune piscicole, etc.

    Promenade le long du Rhône et découverte du paysage, de la flore et de la faune.
    Comme le parcours sur la commune de Lancy fait à peine plus d’1 km, il est possible de prolonger la promenade, soit:

        en remontant le fleuve: en direction du centre-ville jusqu’à La Jonction (possibilité de combiner avec une visite aux animaux du Bois-de-la-Bâtie, pour les plus petits),
        en descendant le fleuve: en direction des Evaux (parcours Vita) ou du Lignon.

    Pour les écoles, des exercices de conduite de carte sont également aisés lors de ces promenades.

    Propositions d’itinéraires dans la fiche rivière n°9 - Le Rhône

    La promenade peut s’effectuer dans les 2 sens, sur la rive gauche:

    •     Pour une balade de la Bâtie jusqu’aux Evaux, le bus TPG ligne 10 se rend à l’arrêt «Claire-Vue», qui se trouve à proximité du Bois-de-la-Bâtie.

     

    •     Pour une promenade depuis les Evaux jusqu’à la Bâtie, le bus TPG ligne 10 se rend à l’arrêt «Evaux», qui se trouve à proximité du début de la balade.

    Tout public (pour les petits, l’encadrement recommandé est d'un adulte pour quatre élèves).

    Durée : 1h, balisé jusqu’au Petit-Voiret

    Cette promenade débute au chemin des Vignes (arrêt TPG). Après avoir enjambé l’Aire par un charmant pont en bois couvert, vous suivrez le balisage jaune des chemins pédestres. Le chemin des

    Liserons vous amènera jusqu’à la confluence du Voiret. Poursuivez votre balade par le long du petit vallon du Voiret. Le passage de la passerelle En Sauvy vous amènera sur la rive droite du Voiret et après un cheminement bucolique le long du ruisseau, vous arriverez par le tunnel-passerelle du Terrain d’aventure au bout de cette promenade.

    Derrière le grand immeuble en “Y” des Palettes, que l’on contourne indifféremment par la gauche ou la droite, se trouve l’arrêt Pontets.

       

      Variante: de l’Aire au Rhône

      Durée : 40 min

      Du même point de départ, il est possible de rejoindre l’itinéraire No 1. Pour cela il faut grimper le chemin des Vignes. A la Vendée, emprunter la délicieuse promenade qui donne accès à la passerelle du Pont-Rouge, puis au parc Chuit et à celui de Suville. Au bout du parc, le chemin de Gaimont conduit à la route de Saint-Georges.

      Traverser le carrefour, prendre le chemin de Tivoli et rejoindre le Bois de la Bâtie pour accéder au Rhône.

      La superficie des milieux naturels précieux d'un point de vue écologique est toujours en diminution en Suisse. De même, la qualité de ces biotopes continue de se dégrader.
      Au cours des dernières décennies, 90 % des zones alluviales ont disparu, souvent en raison du manque de dynamique naturelle des eaux et environ neuf rivières et fleuves sur dix sont corrigés, endigués ou ne s’écoulent plus d’une manière naturelle.
      Par ailleurs, 40 % des espèces animales évaluées en Suisse figurent sur une liste rouge. Les classes les plus touchées sont les reptiles et les batraciens, car ils ne disposent plus d'habitats appropriés.
      La protection et la gestion des ressources en eau des bassins hydrologiques, des rivières, des lacs et des nappes phréatiques sont donc primordiales.

      L’Aire, qui ne prend son nom qu’à partir de Saint-Julien-en-Genevois, est une rivière franco-genevoise. En territoire genevois (9.1 km), elle traverse des lieux très habités ou des routes à grand trafic, en alternance avec des îlots de nature intacte.

      L’Aire fait actuellement partie d’un programme de renaturation. Des mesures ont été mises en place afin de remédier à l’altération de la qualité des eaux, de prévenir les crues (inondations de Lully en novembre 2002), de favoriser un retour de la faune et de la flore et de valoriser les fonctions de détente et de loisir pour la population.

      Promenade le long du cours d’eau et découverte du paysage, de la flore et de la faune.


      La balade le long de l’Aire et du Petit Voiret prend environ 1h. Elle peut être combinée avec un arrêt au parc Bernasconi et/ou une visite du parc Chuit. Il est possible de décider de la longueur de sa promenade ou d’interrompre à tout moment sa marche en rejoignant une des routes à proximité.

      Pour les écoles, des exercices de conduite de carte sont également aisés lors de ces promenades.

      La promenade peut s’effectuer dans les 2 sens:

      • Pour une balade en suivant le cours de la rivière: départ depuis l’arrêt TPG «Pontets» (lignes 12-13). Le départ de l’itinéraire se trouve derrière l’immeuble Etoile-Palettes,

       

      • Pour une promenade en remontant la rivière: départ à l’arrêt TPG «Pont-Rouge» du tram 17. L’itinéraire débute au chemin des Vignes, en bas de la rampe du Pont-Rouge.

      Tout public (pour les petits, l’encadrement recommandé est d'un adulte pour quatre élèves).

      Durée : 40 min

      Du même point de départ, il est possible de rejoindre l’itinéraire No 1.

      Pour cela il faut grimper le chemin des Vignes. A la Vendée, emprunter la délicieuse promenade qui donne accès à la passerelle du Pont-Rouge, puis au parc Chuit et à celui de Suville. Au bout du parc, le chemin de Gaimont conduit à la route de Saint-Georges.

      Traverser le carrefour, prendre le chemin de Tivoli et rejoindre le Bois de la Bâtie pour accéder au Rhône.

        La superficie des milieux naturels précieux d'un point de vue écologique est toujours en diminution en Suisse. De même, la qualité de ces biotopes continue de se dégrader.
        Au cours des dernières décennies, 90 % des zones alluviales ont disparu, souvent en raison du manque de dynamique naturelle des eaux et environ neuf rivières et fleuves sur dix sont corrigés, endigués ou ne s’écoulent plus d’une manière naturelle.

        Par ailleurs, 40 % des espèces animales évaluées en Suisse figurent sur une liste rouge. Les classes les plus touchées sont les reptiles et les batraciens, car ils ne disposent plus d'habitats appropriés.
        La protection et la gestion des ressources en eau des bassins hydrologiques, des rivières, des lacs et des nappes phréatiques sont donc primordiales.

        La Drize est une rivière franco-genevoise. Des projets de renaturation ont été entrepris en 1998 et 2004, ceci afin de revaloriser son bassin versant. Des mesures ont été mises en place afin de remédier à l’altération de la qualité des eaux, prévenir les crues (en augmentation suite à l’urbanisation continue du bassin versant), réduire l’érosion des berges, supprimer les nuisances pour les riverains et valoriser les fonctions de détente et de loisir pour la population.

        Promenade le long du cours d’eau et découverte du paysage, de la flore et de la faune.
        8 km de parcours en Suisse: il est possible de décider de la longueur de sa promenade ou d’interrompre à tout moment sa marche en rejoignant la route principale.

        Pour les écoles, des exercices de conduite de carte sont également aisés lors de ces promenades.

        Propositions d’itinéraires dans la fiche rivière n°5 - La Drize

        La promenade peut s’effectuer dans les 2 sens:

        •     Pour une balade en s’éloignant de la ville : départ depuis l’arrêt TPG «De Staël» (lignes 12-13-14).

         

        •     Pour une promenade en se rapprochant de la ville: le bus TPG ligne 44 se rend à Croix-de-Rozon depuis le Rondeau de Carouge. Les premiers 200 m de la promenade s’effectuent sur sol français, il est donc nécessaire d’être porteur d’une pièce d’identité ou de démarrer la promenade à l’arrêt TPG précédent (arrêt «Evordes»).

        Tout public (pour les petits, l’encadrement recommandé est d'un adulte pour quatre élèves).